Quand les vins du Beaujolais s’invitent à la fête

A+
A-

L’hiver est là, les fêtes de fin d’année approchent et votre agenda se remplit de réunions familiales et autres festins. Que vous invitiez à déjeuner ou à dîner, cela implique toutes sortes de préparatifs. En plus de l’élaboration du menu, vous devez également penser aux vins que vous servirez avec les plats.

Alors cette fois-ci, pourquoi ne pas préférer un Beaujolais ? Ces vins s’accordent à la perfection avec vos repas de fêtes, vous allez voir ce que vous allez voir…

Des Beaujolais à servir en apéritif

Parmi les Beaujolais et les Beaujolais-Villages, vous trouverez l’accompagnement parfait pour un plateau de charcuterie. Ces appellations se caractérisent par leur rondeur en bouche et un goût résolument fruité qui accompagneront la douceur d’un jambon de pays, d’un saucisson sec ou d’une tranche de mortadelle.

Les Beaujolais et Beaujolais-Villages sublimeront aussi vos verrines de fruits de mer, tapas épicées et petits fours.

 

Des Beaujolais en accord avec les viandes rouges

Pour vos plats à base de viande rouge, optez plutôt des crus tendres. Vous avez ainsi le choix entre un Fleurie, un Chiroubles ou un Saint-Amour.

Ces vins gourmands sont parfaits pour des terrines, des viandes grillées, des pieds de porc, un minestrone, des abats ou encore un rôti de veau. Dans ce cas, notez que ces Beaujolais révèlent toute leur subtilité après deux à cinq ans de garde. 

Vous souhaitez servir du gibier à plumes ? Alors la puissance d’un Chénas relèvera parfaitement le goût prononcé d’un canard, d’une caille ou d’un pigeon, rôti ou farci.

 

Des Beaujolais parfaits pour les plats à base de volaille

Si vous avez décidé de concocter du coq au vin, de la poularde de Bresse ou du canard en sauce, sachez que les crus plus robustes sont les mieux adaptés. Dirigez-vous vers un Brouilly, un Juliénas, un Côte de Brouilly ou un Régnié.

Ils se distinguent par un goût fruité et légèrement épicé. En les choisissant, vous garantissez la bonne humeur à votre table, ainsi qu’un mariage d’excellence avec vos volailles grillées, en sauce ou farcies.

 

Des Beaujolais pour vos poissons

Contrairement aux idées reçues, il est possible de marier du poisson avec autre chose qu’un vin blanc. Prenez un Beaujolais rosé, par exemple ! En plus d’étonner vos convives, car cette couleur est peu connue en Beaujolais, sa fraîcheur parfumera un saumon braisé, une papillote de cabillaud aux épices ou un filet de lieu noir rôti aux herbes.

Si vous préférez le vin rouge, tout est possible ! Ou presque… Le poisson est un mets délicat, avec une chair tendre qui supportera mieux un vin assoupli. Un Morgon ou un Moulin-à-Vent entre 10 et 15 ans seront parfaits pour sublimer tous vos poissons en sauce ou grillés.

 

Des Beaujolais pour accompagner les fruits de mer

Les fruits de mer sont souvent incontournables durant les repas de fêtes ! Ce sont des mets fins que beaucoup de convives apprécient en entrée ou même en plat principal. Et pour que ce soit un véritable succès auprès de vos invités, optez pour des vins blancs du Beaujolais. Ils se font rares, mais délicieux.

En plus de marier parfaitement les saveurs, vous allez certainement surprendre vos convives persuadés que le Beaujolais ne produit que des vins rouges !

 

Du Beaujolais avec les fromages

Les Beaujolais et Beaujolais-Villages vous emmènent jusqu’à la fin du repas. Ils s’accordent parfaitement avec les fromages frais, le Brie, le Camembert, le Carré de l’Est, le Chaource, le Brillat-Savarin ou un jeune Comté.  À vos plateaux !

 

Et enfin, du Beaujolais au dessert

Quel que soit le type de dessert que vous servez à vos convives, il est recommandé de choisir un vin primeur dans la palette des Beaujolais. Surprenez-les, mais avec un Beaujolais Nouveau cette fois ! Il accompagnera à la perfection des poires pochées, des pommes au four ou une bûche glacée aux fruits rouges.

Et pourquoi ne pas opter pour des desserts où le vin figure parmi les ingrédients ? Utilisez votre bouteille pour cuisiner un granité au Beaujolais, une soupe de cerises noires au Beaujolais ou même un gâteau au Beaujolais.

Au moment de déguster, demandez à vos convives de deviner le cru que vous avez utilisé. Ambiance animée et conviviale garantie !

 

Pour les fêtes de fin d’année, créez donc la surprise en arrosant tout un repas avec des Beaujolais. Une large palette de vins qui vous accompagne délicieusement et sans complexes de l’apéritif au dessert. Commencez par des appellations légères, puis servez les crus plus robustes  pour sublimer vos plats principaux, avant de terminer tout en légèreté sur un dessert fruité. Bon appétit !

Partager cet article sur
Sur le même thème
  • Le vrai / faux du Beaujolais Nouveau

    Au fil des années, les Beaujolais Nouveaux ont été victimes de différentes rumeurs et autres clichés : « Chaque année, il a un goût de banane », « Oui, ce qui va bien avec l’apéritif, mais surtout pas avec un repas ! », « et puis vous avez intérêt à le boire tout de suite, sinon bonjour le jus de chaussette »…

    En fait, les Beaujolais Nouveaux sont surtout victimes de leur succès, ce qui invite tout le monde à s’exprimer sur le sujet, avec ou sans connaissance.

    Alors, stop aux idées reçues et lisez la suite pour briller en société et parler en tant que connaisseur de ces vins particuliers !

  • Une année de fêtes en Beaujolais

    Le Beaujolais est l’une des régions les plus conviviales de France. Si si, on vous l’assure et cela toute l’année ! Vous avez du mal à le croire ? Alors, voici 9 événements qui vont vous faire changer d’avis !

  • Moulin-à-Vent : puissant à vie !

    Contrairement aux autres appellations, ne cherchez pas la commune « Moulin à Vent » sur une carte, vous ne la trouverez pas ! En effet, les vignobles qui produisent cette appellation se situent sur les villages de Romanèche-Thorins et de Chénas. Mais alors, d’où lui provient ce nom ?

    Plongée au cœur de l’histoire des vins de Moulin-à-Vent, le cru le plus singulier du Beaujolais…