Carte postale beaujolaise

A+
A-

Des ceps alignés sur un relief vallonné, et un village en pierres dorées serti de vignes : un tableau idéal pour se représenter le Beaujolais. Mais un peu réducteur.

Car question panoramas le Beaujolais a beaucoup à offrir ! Collines, plaines, forêts, rivières, coteaux, prairies, les paysages sont aussi époustouflants que variés.

Des airs de Toscane

pierres-dorees-Salles-Arbuissonas

Au sud, les pierres dorées rappellent les beautés de la Toscane.

Commençons justement par ces villages aux couleurs de soleil. Quelle que soit la météo, ils font briller le Beaujolais de leur chaleur ocre et de leur charme historique. 39 bourgades en pierres dorées permettent d'allier dégustation viticole et découverte patrimoniale.

Depuis Oingt -l'un des plus beaux villages de France- par exemple, vous pourrez admirer les mamelons verts sertis de vignes qui caractérisent le paysage du sud du Beaujolais.

 

Un vignoble promontoire
 

chiroubles-col-truge

En remontant vers le nord, le relief s'accentue et accroche le regard.

Les Monts du Beaujolais, à l'ouest, offrent des lignes de crête culminant jusqu'à 900 mètres.

La nature y est reine et s'exprime à l'état sauvage. La forêt reprend ses droits. Ce sont d'ailleurs ces petites montagnes qui font du Beaujolais un vignoble promontoire.

Ces montagnes sont de magnifiques belvédères pour observer la région.

Des vignes en coteaux

Sur leurs pentes s'étendent les vignes en coteaux à perte de vue jusqu'aux confins de la rivière. Ces ceps gorgés de soleil sont alimentés juste comme il faut par l'eau qui ruisselle à leurs pieds. Çà et là, l'herbe pousse entre les vignes, offrant un lit soyeux aux cadoles, ces cabanes en pierres, typiques du paysage du Beaujolais.

Dans cette marée de vignes, des villages de caractère offrent des points d'ancrage au regard. Traversez ensuite la Saône des yeux et vous apercevrez la beauté du Mont Blanc et des Alpes.

« Des paysages à serrer sur son coeur »

La monotonie, ici, on ne connaît pas ! Le Beaujolais se décline en tableaux qui changent de couleurs à chaque saison. De quoi ravir l'oeil des artistes et des photographes et émerveiller les randonneurs.

« Il est des paysages que l'on aimerait serrer sur son cœur, le Beaujolais est de ceux-là », disait Léon Foillard, fondateur des Compagnons du Beaujolais, au début du XXe siècle.

On ne saurait mieux dire.